Préparations au Débourrage : 4 Exercices pour obtenir la compréhension et le respect de votre cheval sur la direction [Video]

Voici le quatrième article avec les explications détaillées des “14 Préparations pour un Débourrage dans le respect et sans mors ”.

Pour comprendre le concept dans son intégralité, je vous recommande de lire l’article “14 Préparations pour un Débourrage dans le respect et sans mors”.

Quelques réflexions sur une bonne direction

Juste comme une voiture, un cheval doit aussi avoir une direction fiable pour arriver à la bonne destination.

Un matin il y a quelques semaines, je nourrissais mes chevaux. Dans notre haras, nous avons un petit véhicule utilitaire que nous utilisons pour faire toutes sortes de petits boulots.

Tout se passait normalement, quand soudainement, dans le dernier tournant que je devais prendre, le véhicule a continué de rouler tout droit!

J’ai eu vraiment peur! Peu importe à quelle vitesse tournait le volant, rien ne se passait. Heureusement, j’ai eu le réflexe de freiner assez rapidement, autrement je me serais plantée dans un mur. D’une façon ou d’une autre, la direction s’était cassée.

Quand je débourre un cheval, j’imagine parfois que j’assemble une voiture. Je dois mettre des freins et une pédale d’accélération. Et ajouter la direction. En usine, tous ces éléments sont assemblés séparément.

Bien sûr, la comparaison n’est pas exacte. Les chevaux sont beaucoup plus compliqués que les voitures, nous ne pouvons pas “installer” des options sur nos chevaux, mais nous pouvons leur apprendre.

Pour notre propre sécurité et notre plaisir, nous devons enseigner à nos chevaux à avoir une bonne direction. N’attendez pas jusqu’au moment où vous découvrirez que votre direction n’est pas bien installée.

Il y a deux éléments pour avoir une bonne direction avec un cheval :

  1. le cheval doit comprendre vos aides
  2. le cheval doit accepter de vous laisser contrôler la direction de sa trajectoire

 

Les choses compliquées deviendront plus faciles si vous précisez votre communication

Quatre Exercices

Exercise #8 : Cession des épaules

Exercise #9 : Cession des Hanches

Exercise #10: Cession Latérale

Exercise #11 : Huit de chiffre

Dans cet article je vais vous expliquer 4 exercices. Les trois premiers sont désignés à aider le cheval à comprendre nos aides dès la première monte.

Le dernier exercice vous aidera à gagner le consentement de votre cheval pour que vous contrôliez sa direction.

Les trois premiers exercices sont là pour apprendre au cheval à céder sous pression constante.

Lorsque vous faites un de ses exercices, suivez ces trois conseils à succès :

1ère astuce : Souvenez-vous d’utiliser les 4 phases de fermeté polie

  1. Appuyez contre les poils
  2. Appuyez contre la peau
  3. Appuyez contre le muscle
  4. Appuyez contre l’os ou doublez l’intensité de pression de la phase 3

Vous voulez toujours commencer aussi légèrement que possible, et finir aussi fort que nécessaire.

2ème astuce : Caresser - Demander - Caresser

Caressez votre cheval gentiment à chaque fois que vous vous apprêtez à appliquer une pression.

Ça prépare le cheval à accepter d’être touché et à communiquer dans cette zone.

Une caresse amicale après coup laisse savoir à votre cheval qu’il a bien fait et permet d’effacer le point de pression.

3ème astuce : Soyez ancré comme un piquet de clôture

Cela signifie que vous devez rester immobile et tenir bon jusqu’à ce que votre cheval cède. Votre cheval ne s’appuiera pas longtemps contre quelque chose de solide et pointu. Plus fort votre cheval s’appuie, et plus forte sera la pression. Le piquet de clôture ne suit pas le cheval. Ainsi, votre cheval apprend qu’il peut lui-même trouver le confort grâce à ses propres actions.

Exercise #8 : Cession des épaules

Lorsque nous demandons à notre cheval de tourner, il doit mobiliser ses épaules. Il devrait savoir comment répondre à votre jambe et votre rêne sans résister.

Au début, vous voulez simplement être capable de demander à votre cheval de déplacer son avant-main, sans qu’il avance, et qu’il pivote sur ses postérieurs.

Plus tard, alors que votre communication se précise, vous le transformez en spin, en demi-tour sur les hanches ou même en pirouette.

Objectif :

Votre cheval mobilise ses épaules en cédant à une pression constante sur un cercle entier. Ses postérieurs pivotent. Votre cheval comprend que vous ne vous adressez qu’à ses épaules.

Bénéfices :

  • votre cheval apprend à comprendre les aides pour tourner
  • votre cheval devient léger et mobile des épaules

Matériel nécessaire :

Licol, longe, peut être un stick

Comment l’apprendre à votre cheval :

Lorsque vous demandez du côté gauche de votre cheval:

Placez-vous à côté de votre cheval, face à son encolure.

Pliez la longe en deux et posez-la à la base de son encolure.

Mettez votre main droite sur l’épaule de votre cheval et tenez doucement avec votre main gauche l’attache du licol.

Poussez le nez de votre cheval légèrement de l’autre côté et commencez à appliquer de la pression contre son épaule avec vos doigts.

Bloquez les articulations de vos doigts pour les rendre durs et solides. Utilisez une pression constante, ne relâchez pas entre deux appuis.

Laissez à votre cheval le temps de répondre et d’avoir confiance en vos phases progressives.

Vous voulez relâcher lorsque votre cheval croise clairement une jambe devant l’autre.

 

Ajoutez de la précision dans votre progression :

À la place d’appliquer la pression sur l’épaule avec vos doigts, placez le dos de votre main au niveau de la sangle.

Un jour, votre jambe posée sur cette zone demandera à votre cheval de tourner.

Commencez à parler à chaque antérieur séparément : appuyez légèrement sur l’épaule dès que l’antérieur du même côté est prêt à bouger, puis sur le licol pour l’autre jambe.

Ceci simule la façon dont vous allez demander à votre cheval de tourner une fois en selle.

Que faire si :

Votre cheval tombe en avant et ne pivote pas

Votre cheval devrait déjà savoir reculer sous la pression sur le nez. Dès que vous voyez votre cheval faire un pas en avant, corrigez-le en lui demandant 2 pas à reculons. Assurez-vous de toujours garder son nez légèrement éloigner de vous.

Il se peut que votre cheval avance parce que vous avancez aussi. Vérifiez la position de votre corps. Vous devez toujours faire face à l’encolure de votre cheval. Relâchez lorsque votre cheval fait un joli pas. Répétez plusieurs fois.

De nombreux jeunes chevaux ont des difficultés à trouver l’équilibre sur les postérieurs.

Essayer de reculer votre cheval sur 2-3 pas, puis mobiliser les épaules pour 1-2 pas, suivi d’un reculer. Ceci aidera votre cheval à penser à changer son équilibre vers l’arrière-main et à alléger ses épaules.

Votre Cheval ne Bouge Pas et est très lourd

Même les chevaux lourds sentent une mouche sur leur corps. Alors, tout d’abord, ne tombez pas dans le piège de négliger la phase 1!

Montez dans vos phases progressivement et assurez-vous d’avoir une phase 4 efficace.

Pour être sûr d’être aussi solide et ancré qu’un piquet de clôture dans votre phase 4, coincez votre coude contre vos hanches et utilisez votre pouce.

Puis attendez.

Même le cheval le plus résistant trouvera ça inconfortable à un moment. Vous pouvez, si jamais votre cheval persévère, taper légèrement avec votre pied contre la couronne de votre cheval.

Lorsque vous appliquez une phase 4 longue et forte, assurez-vous de relâcher instantanément et de répétez jusqu’à ce que votre cheval réponde avec plus de légèreté.

Si jamais votre cheval résiste très fort, apprennez-lui à céder sous une pression rythmique d’abord. Utilisez votre stick dans des phases rythmiques et apprenez-lui à céder ses épaules. Dans la phase 4, vous devez toucher la partie molle de son nez.

Apprenez d’abord à votre cheval à céder sous une pression rythmique

Votre Cheval Recule

Déplacez votre cheval et n'interrompez pas votre demande. Soyez plus persistant que votre cheval, sans vous mettre en colère.

Chaque cheval trouvera une autre solution à un moment donné. Reculer n’est pas une partie de plaisir pour eux. Soyez sûr de pousser son nez loin de vous et que vous n’êtes pas accidentellement en train de tirer l’attache du licol vers l’arrière.

Attendez le moment où votre cheval croise un antérieur devant l’autre, puis relâchez immédiatement. Recommencez jusqu’à ce que la bonne réponse apparaisse plus rapidement.

Mettez-vous au défi :

Pouvez-vous :

  • Déplacer les épaules de votre cheval sur un tour entier?
  • Placer les postérieurs de votre cheval dans un hula hoop et déplacer les épaules?

Exercise #9 : Cession des Hanches

Lorsque vous avez le contrôle des postérieurs de votre cheval, vous avez le contrôle sur son moteur. Être capable de croiser les postérieurs de votre cheval et de le désengager est une compétence essentielle de sécurité.

Votre cheval apprend aussi que vous pouvez parler à une seule de ses jambes à la fois. Plus tard, lorsque votre communication s’améliore, vous pouvez transformer cet exercice en, par exemple, un travers.

Objectif :

Vous pouvez demander à votre cheval de déplacer ses postérieurs, avec une légère pression contre ses flancs, sur un cercle entier. Il tourne sur son antérieur intérieur et croise ses postérieurs avec des pas égaux.

Bénéfices :

  • Vous avez le contrôle sur les postérieurs et sur le moteur de votre cheval
  • Vous avez établi une communication de base pour plus tard (travers, tournant)

Matériel nécessaire :

Licol, longe

Comment l’apprendre à votre cheval :

Placez-vous face au côté de votre cheval, à la hauteur de la selle.

La longe est pliée en deux, posée sur la base de son encolure.

Demandez d’abord une flexion latérale, et attendez jusqu’à ce que votre cheval soit léger sur votre main.

Alors que vous le gardez fléchi, commencez à appliquer de la pression au tiers arrière des flancs de votre cheval.

Respectez vos phases. Relâchez dès que votre cheval répond et croise ses postérieurs.

Caressez-le et recommencez.

 

Ajouter de la précision dans votre progression :

Quand votre cheval vous offre constamment des réponses légères, voyez si vous pouvez faire cet exercice sans demander la flexion latérale.

Que faire si :

Votre cheval part en avant

Assurez-vous de fléchir l’encolure de votre cheval et de garder son nez vers vous. Cette position l’encourage à trouver la bonne solution.

Votre Cheval ne Croise pas ses Pieds

Synchronisez la pression que vous appliquez en harmonie avec son pied. Donner une pulsation au moment exact où votre cheval lève son pied. Cela l’aidera à faire de plus grand pas. Recommencez plusieurs fois, pour que votre cheval se coordonne un peu plus.

Mettez-vous au défi :

Pouvez-vous :

  • Demander à votre cheval de déplacer ses postérieurs sur un cercle entier sans devoir lui demander de flexion latérale?
  • Placer les antérieurs de votre cheval dans un hula hoop et déplacer ses postérieurs sans que les antérieurs en sortent ?

Cliquez ici pour télécharger votre exemplaire gratuit de l'e-book "14 Préparations pour un débourrage éthologique dans le respect et sans mors"

#10: Cession Latérale

Mieux un cheval comprend ce que nous lui communiquons, et moins il a de raisons de s’inquiéter.

Lorsqu’un cheval se déplace latéralement, il doit réfléchir. Il ne peut pas simplement pas le faire s’il n’y pense pas et qu’il ne se connecte pas à vous.

Être capable de demander à un cheval de faire des pas de côté a plusieurs bonnes raisons : apprendre à un cheval à s’incurver sur un cercle, tous les mouvements latéraux, ouvrir une porte ou attraper votre veste sur la barrière de la carrière.

Objectif :

Vous pouvez demander à votre cheval de se déplacer sur quelques pas de côté en appliquant une légère pression avec le dos de votre main sur le côté du cheval où votre jambe serait.

Bénéfices :

  • compréhension profonde des jambes du cavalier
  • apprend à un cheval à s’incurver sur le cercle
  • ouvrir des portes
  • la mère de tous les mouvements latéraux
  • la souplesse

Matériel nécessaire :

Un licol et une longe de 3,7m.

Comment l’apprendre à votre cheval :

Lorsque vous commencez à apprendre cet exercice, votre cheval devrait déjà très bien comprendre la cession des épaules et des hanches.

Vérifiez ces deux exercices juste avant de commencer à lui enseigner la cession latérale. Ça le préparera mentalement.

Mettez votre cheval face à une clôture ou à un mur dans un angle d’à peu près 75 degrés.

Puis, commencez à appliquer de la pression au niveau du milieu de ses flancs - à l’endroit où votre jambe serait si vous demandez une cession à la jambe.

Attendez et observez si votre cheval essaie de deviner ce que vous voulez. Vous pouvez bouger votre main à droite ou à gauche dépendamment de la partie du corps que votre cheval a besoin de bouger.

Relâchez et récompensez dès que vous obtenez une bonne réponse.

Recommencez jusqu’à ce que votre cheval commence à comprendre.

 

Que faire si :

Votre cheval ne bouge pas/ne comprend pas

Si votre cheval ne comprend vraiment pas, revenez en arrière et testez sa légèreté sur la cession des épaules et des hanches. Demandez-lui de déplacer ses hanches un pas, puis ses épaules un pas. Il comprendra bien assez tôt.

Votre cheval avance

Revenez en arrière et placez votre cheval face à une clôture ou à un mur. Le mur aidera votre cheval à ne pas penser en avant et à suivre la seule porte qui lui est ouverte, c’est à dire les pas de côté.

Mettez-vous au défi :

Pouvez-vous :

  • déplacer votre cheval latéralement d’un cône à l’autre
  • déplacer votre cheval latéralement le long d’une barre au sol

Exercise # 11 : Huit de chiffre

Cet exercice est fantastique pour gagner le respect de votre cheval et sa compréhension sur votre contrôle sur sa direction.

Il y a deux versions du huit de chiffre: avec contact sur la longe ou avec du mou dans la longe.

La première version est parfaite pour enseigner au cheval de suivre le contact du licol. 

La deuxième version est un peu plus raffinée et prépare la liberté. 

Objectif :

Vous pouvez envoyer votre cheval au trot autour de deux objets dans un huit de chiffre sans aucune résistance de la part de votre cheval. Votre cheval suit volontiers le contact de la longe sur son licol.

Bénéfices :

  • Votre cheval accepte que vous contrôliez ses pieds et sa trajectoire
  • Votre cheval apprend à suivre son nez et les sensations du licol
  • Ça le prépare à mieux comprendre la rêne direct ou rêne d’ouverture

Matériel nécessaire :

Licol, une longe de 3,7m, une longe de 7m (si vous êtes doué avec vos outils), deux objets.

Comment l’apprendre à votre cheval :

Cet exercice est la meilleure recette pour complètement vous emmêler dans vos outils si vous ne les maîtrisez pas à la perfection! Vous ne voulez évidemment pas que ça arrive lorsque vous avez un cheval au bout de la longe.

Alors je vous recommande fortement de d’abord faire des simulations. Demandez à un ami ou à un membre de votre famille de faire le cheval pour vous.

Placez deux objets à peu près à 4-5 m d’écart pour le pas et 7-8 m pour le trot. Votre position doit être telle que vous formiez un triangle équilatéral avec les objets.

Commencez toujours par le faire au pas. Envoyez votre cheval sur le cercle, autour des deux objets. Arrangez vos outils avant le deuxième objet : changez discrètement votre longe et vote stick de main.

Ainsi, vous tenez automatiquement vos outils de la bonne façon lorsque vous demandez votre changement de direction.

Au deuxième objet, reculez pour amener votre cheval autour de l’objet et vers vous. Lorsque vous pouvez voir les deux yeux de votre cheval, envoyez-le dans la nouvelle direction.

Soutenez avec votre stick l’épaule de votre cheval en faisant de grands mouvements circulaires et avancez lorsque votre cheval change définitivement de direction.

Au début, demandez seulement un demi huit de chiffre. Laissez votre cheval faire un cercle entier avant de demander le prochain changement de direction. Ça vous laisse le temps d’organiser vos outils et vos idées.

Demandez seulement un changement de direction si vous êtes bien préparé pour éviter le chaos.

Une fois que vous réussissez bien au pas, vous pouvez faire cet exercice au trot.

 

Que faire si :

Votre cheval accélère et continue tout droit lorsque vous lui demandez de changer de direction

Gardez le contact sur la longe et continuez de marcher/courir à reculons en vous éloignant du nez de votre cheval. Par exemple : si votre cheval court vers la droite, vous reculez en spirale vers la gauche.

Ceci va ramener votre cheval vers vous. Une fois que votre cheval ralentit et vous regarde, laissez-le venir jusqu’à vous. Si vous répétez cela plusieurs fois, votre cheval sera moins excité à chaque changement de direction.

Votre cheval rompt le trot ou s’arrête lorsque vous le ramenez vers vous.

Lui avez-vous demandé trop soudainement ? Attirez son attention, peut-être même en disant son nom, avant de le ramener. Assurez-vous de reculer assez vite et assez loin.

Assurez-vous que vous n’avancez seulement une fois que votre cheval a vraiment décidé d’aller dans l’autre direction.

Ralentissez tout le processus et soyez très amicale avec votre cheval.

Même les chevaux lourds peuvent apprendre à être légers et faciles à diriger

Mettez-vous au défi :

Faire un huit de chiffre complet au trot sans s'emmêler est déjà un beau défi ! Si vous maitrisez, voici un petit jeu :

Le double huit de chiffre

Placez quatre objets comme les coins d’un carré. Si vous utilisez une longe de 3,7 m, les objets devraient être à environ 4 m du centre du carré.

Si vous utilisez une longe de 7 m, vous pouvez les placer à 8 m du centre. Envoyez votre cheval sur le cercle, tout autour des objets.

Commencez à changer de direction autour des objets. Amusez-vous, et découvrez combien de huit de chiffre vous pouvez faire!

Conclusion

Prendre le temps de bien faire les choses prend beaucoup de temps. Mais vous pourrez profiter de vos efforts dans le futur.

Avoir appris ces 4 exercices à votre cheval met en place la base pour que votre cheval, non seulement il comprendra vos aides une fois que vous le montrez, mais il les suivra volontiers.

Soyez persistant et patient et prenez le temps qu’il faut! Et le plus important : n’oubliez pas de récompenser votre cheval pour chaque amélioration!

C’est ce qui lui donne envie de s’appliquer!

 

 

 

Plus d'articles sur l'Education du Cheval