Préparations au Débourrage : Se préparer pour accepter le cavalier en confiance [Video]

 Ceci est le cinquième et dernier article avec les explications détaillées des “14 Préparations pour un Débourrage Éthologique dans le respect et sans mors”.

 Pour comprendre le concept dans son intégralité, je vous recommande de lire l’article “14 Préparations pour un Débourrage Éthologique dans le respect et sans mors”.

 Accepter le cavalier sur son dos est une histoire de confiance

Et si votre cheval avait tellement confiance, qu’il vous accepte en tant que cavalier sans aucune inquiétude ni peur ?

Lorsque nous demandons à un cheval d’accepter de nous porter sur son dos, c’est une question de confiance totale. En tant qu’animal de proie, il pourrait percevoir le cavalier comme un puma à l’attaque.

Même position, presque dans son angle mort, et ses jambes s’enroulent autour du corps du cheval et touchent ses flancs sensibles.

Grâce à quelques exercices, vous pouvez augmenter le niveau de confiance de votre cheval en vous et en lui-même.Découvrez comment préparer votre cheval à vous accepter sur son dos sans inquiétudes.

Dans cet article je vous expliquerai 3 exercices pour développer la confiance de votre cheval : 

Exercise #12: Le ballon sur le dos : il augmente la confiance de votre cheval avec les objets au-dessus de lui.

Exercise #13: Accepter le drapeau en plastique : il augmente la confiance de votre cheval avec des mouvements soudains.

Exercise #14: La station à câlins : pour mettre votre cheval en confiance avec un humain au-dessus de lui et pour le faire tomber amoureux du montoir.

Suivez ces 4 Conseils pour réussir les 3 Exercices :

1. Rythme

Mettez du rythme dans chacun de vos mouvements. Ceci aidera votre cheval à anticiper ce qui arrive et il pourra se détendre plus rapidement.

Mettez du rythme dans vos séquences et vos répétitions. Les chevaux sont des animaux de rythme. Comme, en tant qu’humains, nous sommes des prédateurs par nature, nous avons tendance à nous faufiler et à attaquer.

Nous approchons doucement, puis agissons soudainement. N'essayez pas de ne pas faire peur à un cheval en vous en approchant de plus près en plus près avec l’objet effrayant. Utilisez plutôt un rythme nonchalant.

2. Approche - Retraite

L’approche montre le stimulus auquel vous voulez que votre cheval s’adapte, et la retraite amène curiosité et confiance.

L’approche ne signifie pas seulement de s’approcher physiquement, mais aussi :

  • d’augmenter l’intensité
  • d’augmenter la fréquence
  • d’augmenter la hauteur des bonds
  • de s’approcher d’une partie du corps avec laquelle le cheval est plus protecteur

La retraite ne signifie pas seulement d’arrêter ce qu’on faisait, mais aussi :

  • d’en diminuer l’intensité
  • d’en diminuer la fréquence
  • de faire des dribles plus bas
  • de s’éloigner du cheval
  • de faire moins de bruit
  • de s’éloigner de la partie du corps avec laquelle le cheval est plus protecteur

Vous voulez changer, de façon rythmique, entre l’approche et la retraite pour construire l’assurance de votre cheval.

Retirez-vous quand votre cheval montre des signes d’inquiétude et approchez-vous quand votre cheval montre des signes d’une confiance grandissante.

3. Détente

La détente est la clé - arrêtez seulement si votre cheval montre des signes de détente. Pouvez-vous identifier ces signes ?

Un cheval qui ne bouge pas n’est pas nécessairement détendu - il pourrait être très tendu et gelé. Les signes d’une vraie détente sont :

  • votre cheval regarde le stimulus
  • il cligne des yeux
  • il relâche la tension de son encolure
  • il soupire
  • il mâchouille

Observez les yeux de votre cheval : où regarde-t-il ? Cligne-t-il toujours des yeux ? Un cheval qui ne ferme pas ses paupières a peur et est prêt à s’enfuir.

Récompensez lorsque votre cheval regarde le stimulus - vous lui apprenez à faire face à ce qui l’effraie.

Le signe à apparaître en dernier est souvent votre cheval qui mâchouille. Si vous arrivez jusque là, votre cheval a probablement décidé que, peu importe ce que vous faites, ce n’est pas dangereux.

4. Quand s’arrêter

Ne vous arrêtez pas lorsque votre cheval bouge ou prend peur! Diminuez simplement l’intensité, et éloignez-vous de votre cheval. Arrêter complètement seulement si votre cheval vous donne un des cinq signes de relaxation d’au dessus.

 Autrement vous apprenez à votre cheval que déclencher ses instincts de fuite est la bonne solution.

L’objectif de ces jeux de confiance est d’apprendre à votre cheval que la vraie détente et confiance sont la solution.

Cliquez ici pour télécharger votre exemplaire gratuit de l'e-book "14 Préparations pour un débourrage éthologique dans le respect et sans mors"

Exercise #12 Le Ballon sur le Dos

Cet exercice augmentera le niveau de confiance de votre cheval pour les objets et les mouvements au dessus de lui.

Si un jeune cheval peut accepter un ballon sur son dos sans problème, il y a de fortes chances qu’il accepte aussi le cavalier facilement.

Objectif

Votre cheval reste immobile et détendu pendant que vous faites rebondir le ballon à côté de lui et que vous le soulevez sur son dos.

Bénéfices

  • Simule le cavalier qui saute avant de monter
  • Développe sa confiance avec des objets au-dessus de lui

Matériel nécessaire

Un ballon de kiné, ou d’au moins 75 cm de diamètre

Comment aider votre cheval à être confiant avec le Ballon sur son Dos

Commencez par faire rouler le ballon loin de votre cheval et encouragez-le à le toucher. Ça le rendra curieux et il voudra peut-être toucher le ballon avec son nez et commencer à l’explorer.

Puis, faites rebondir le ballon loin de votre cheval. Encouragez-le à vous suivre et arrêtez-vous lorsqu’il regarde le ballon et veut le toucher.

Maintenant, faites rebondir le ballon devant votre cheval, sans vous éloigner de lui. Lorsqu’il l’accepte, faites des dribbles près de son encolure.

Si votre cheval s’inquiète, revenez toujours à l’étape précédente. Continuez jusqu’à ce que vous puissiez faire rebondir le ballon sur le côté de votre cheval sans qu’il ne s’éloigne.

Une fois que vous pouvez faire ceci, suivez les étapes suivantes :

  • petit rebond - grand - petit - grand - petit
  • petit rebond - grand - tenez le ballon en l’air
  • petit rebond - grand - tenez-le en l’air - touchez votre cheval un court instant
  • rebond - rebond - tenez-le en l’air - touchez votre cheval longtemps
  • rebond - rebond - touchez - roulez le ballon sur le dos de votre cheval

Célébrer !

Que faire si votre cheval a vraiment peur ?

Regardez cette vidéo pour voir comment j’aide ma jument Salima à développer sa confiance pour accepter le ballon sur son dos.

C’est une vidéo en direct de la toute première fois que j’essaie avec elle! Au départ, elle avait vraiment peur de la balle, sa simple présence dans la carrière l’inquiétait.

Au moment où je fais cet exercice avec elle, elle a déjà appris à pousser le ballon et à l’éloigner d’elle.

Exercise #13 accepter le drapeau

Cet exercice aidera votre cheval à devenir plus rassuré avec des bruits et des mouvements soudains.

Quelques jeunes chevaux sont très sensibles aux mouvements qu’ils aperçoivent seulement du coin de l’oeil ou au-dessus d’eux - par exemple, les mains ou les jambes du cavalier.

Ou imaginez que vous portez un imperméable bruyant pour la première fois sur le dos de votre jeune cheval.

Amener un cheval à accepter un plastique qui se secoue dans tous les sens, autour et au-dessus de lui, va augmenter son niveau de confiance globale.

Objectif

Votre cheval peut rester immobile, confiant et détendu, pendant que vous le caressez avec un drapeau en plastique et que vous le secouez au dessus de son dos.

Bénéfices

  • augmente la confiance de votre cheval en vous en tant que leader
  • le cheval apprend à gérer les bruits et les mouvements soudains
  • bonne préparation pour le jour où vous porterez un imperméable

Matériel nécessaire

Un sac en plastique, bruyant et attaché à un stick.

Comment l’apprendre à mon cheval

Regardez cette vidéo pour voir comment j’aide ma jument Salima à devenir confiante avec le drapeau en plastique. C’est une vidéo en direct de la toute première fois que je la confronte au drapeau en plastique.

Que faire si votre cheval a vraiment peur :

De nombreux chevaux ont beaucoup plus peur du drapeau en plastique que Salima. Si votre cheval est vraiment inquiet, ralentissez tout le processus.

Ne sautez pas d’étape, lisez les expressions de votre cheval pour voir les signes d’amélioration. Ceci va vous aider à savoir quand vous retirer (retraite), quand vous approcher (approche), et quand vous arrêter complètement.

Cherchez ces signes pour savoir quand vous retirer :

  • votre cheval a les yeux écarquillés
  • ses muscles sont tendus et contractés
  • sa bouche est tendue
  • ses oreilles ne bougent plus
  • il tient sa tête haute
  • il a une jambe “au repos”
  • il court comme un fou

Passez de la retraite à l’approche et inversement jusqu’à ce que vous voyez un de ces signes :

  • votre cheval regarde le stimulus
  • ses yeux clignent
  • son encolure est détendue
  • il soupire
  • il mâchouille

Vous pouvez lire l’histoire d’Aslan, un poney qui avait extrêmement peur de beaucoup de chose. C’est un exemple extrême, mais je suis sûre que vous y trouverez un peu d’inspiration.

Exercise #14 : La station à câlins

Chaque cavalier connaît le problème d’un cheval qui ne reste pas immobile au montoir. Avec cet exercice, votre cheval n’apprendra pas seulement à se positionner lui-même, mais il va aussi tomber amoureux du montoir.

Vous le laissez devenir un endroit de confort et de repos. C’est quelque chose qui ne demande pas beaucoup de temps ni de patience pour réussir.

Objectif

Votre cheval apprend à se positionner au montoir et en tombe amoureux. Il est en confiance lorsque vous êtes dans une position plus élevée que lui et que vous vous appuyez sur son dos - faites des câlins à votre cheval!

Bénéfices

  • apprend à votre cheval à rester immobile au montoir
  • votre cheval va adorer le montoir
  • plus tard, il viendra vous chercher pour une chevauchée

Matériel nécessaire

Un objet d’au moins 50 cm de haut et assez solide pour l’utiliser comme montoir.

Comment l’apprendre à votre cheval

J’aime faire cet exercice plusieurs fois en une séance, chaque fois pour seulement quelques minutes.

D’habitude, je le fais après quelque chose de dynamique et lorsque le cheval est connecté. Quand vous faites cet exercice, prenez une attitude très détendue, patiente et aimante.

Au bout de la troisième fois, votre cheval se positionne généralement de lui-même!

Ralentissez votre organisme. Vos molécules, vos pensées, votre énergie. Plus vous essayez de forcer cet exercice, plus long ce sera.

Cet exercice est un peu comme de la méditation. J’entre dans une bulle très privée avec mon cheval. Je ferme l’accès à tout le reste - il ne reste que nous deux. Pas de pression.

J'attend que mon cheval soit prêt et ouvert. C’est le début de quelque chose de merveilleux.

Menez votre cheval jusqu’au montoir et montez dessus (sur le montoir, pas le cheval).

Approchez très lentement votre cheval, étape par étape, près de vous, pendant que vous tenez votre bras au-dessus de son garrot - comme une invitation à un câlin.

Une fois que votre cheval est dans la bonne position, faites-lui un câlin. Caressez gentiment son encolure, son garrot, ses épaules et son dos. Parlez à votre cheval et détendez-vous, appréciez.

Certains chevaux ne sont pas vraiment rassurés de voir un humain si haut et derrière leur garrot. Si c’est le cas, soyez patient. Peut-être que votre cheval vous accepte à son épaule - c’est déjà bien. Bientôt il vous acceptera là où sera la selle un jour.

Soyez patient et progressif. Souvenez-vous, vous construisez une pièce très importante du puzzle. Vous commencez à demander la permission à votre cheval pour vous porter sur son dos!

Conclusion:

Avec ces trois exercices, vous avez instauré de bonnes et solides fondations dans la confiance de votre cheval.

Il est bien préparé à gérer avec des mouvements soudains, de grands objets qui rebondissent, et il est tombé amoureux du montoir. La prochaine étape dans le parcours de votre cheval est de vous accepter en tant que cavalier.

Pour faire cette étape sereinement et pour la rendre appréciable de votre cheval, ça demande certaines compétences.

Vous devez être capable de très bien lire l’expression de votre cheval et sur le moment. Ne faites pas ça sans soutien si vous n’avez pas d’expérience!

 

 

Plus d'articles sur l'Education du Cheval