Comment savoir si mon cheval a bien compris un exercice ? Quelle est la qualité nécessaire ?

Question

Il y a quelques jours, cette question est apparue dans ma boîte de réception.

“Ma question est : comment être sûre que chaque étape est validée avant de passer à la suivante ?

Tous les chevaux ont un rythme d'apprentissage différent et si une étape n'a pas été validée, les problèmes arrivent en cascade.

Parfois, nous avons l'impression que c'est bon et pourtant ce n'est pas le cas. Il me semble que c'est déterminant pour la réussite.”

Merci Tema, c’est une excellente question et je suis sûre que beaucoup de personnes se demandent la même chose.

Réponse

Quelle qualité doit avoir l’exercice et comment être sûre que mon cheval a bien compris? Ce sont d’importantes clés pour la réussite.

Il est parfois difficile de dire si un cheval a vraiment intégré l’exercice.

Surtout si à la séance d’après, tout semble être oublié. Si cela vous arrive, la première question que vous devez vous poser est :

Est-ce que mon cheval est dans le bon état d’esprit ?

Votre cheval est-il connecté, calme et disponible?

Ou est-ce qu’il pense encore à ses amis au pré, il s’inquiète du vent, il a peur de quelque chose, ou il fait toujours la sieste?

Pendant les 10-15 premières minutes d’une séance, faites tout ce qui est nécessaire pour amener votre cheval dans un état d’esprit d’apprentissage.

C’est seulement s’il est connecté, attentif et calme, qu’il peut être ouvert à vos propositions.

Tant qu’il est occupé à penser à ses amis, à la nourriture, ou aux monstres dans les buissons, il n’est pas capable de faire des efforts pour répondre à vos demandes.

C’est la première raison pour laquelle un cheval semble avoir tout oublié à la séance suivante. Il n’a pas oublié, il pense juste à quelque chose d’autre.

Apprenez à lire votre cheval. Bien que ce poney soit complètement immobile, il n'est clairement pas détendu !

Vous devez "lire" votre cheval.

Est-ce qu’il a mâchouillé après ou pendant l’exercice ?

Est-ce qu’il cligne des yeux ou a-t-il les yeux grands écarquillés?

Était-il impliqué mentalement et pensait-il à ce que vous avez demandé ou a-t-il simplement déplacé son corps?

Si vous n’aviez pas l’attention et le mental de votre cheval dans le processus, il n’a fort probablement rien appris.

Cligner des yeux et mâchouiller après un exercice sont des indicateurs très puissants qui vous indiquent que votre cheval est impliqué mentalement et qu’il pense à ce que vous faites.

Comment mesurer le progrès

Est-ce que votre cheval peut réussir l’exercice plus rapidement, à une allure plus élevée, à votre première demande, avec plus de légèreté ?

Les chevaux apprennent très rapidement et nous avons presque besoin de demander une progression à chaque séance pour être sûrs qu’il reste intéressé et impliqué mentalement.

La progression peut être de demander plus de légèreté, plus de pas/de tours, plus de distance...

Ça prend souvent du temps pour obtenir de bons résultats lorsque nous introduisons un exercice pour la première fois.

Gardez en tête le temps que ça vous a pris la première fois. La fois suivante, ça devrait prendre au maximum la moitié de ce temps pour obtenir les mêmes résultats.

Vous savez alors que votre cheval a compris l’exercice et qu’il est prêt pour la prochaine étape - même si elle est toute petite.

Exercez-vous à évaluer les séances avec votre cheval dans votre tête.

Notez chaque exercice de 1 à 10. Souvenez-vous de la qualité que vous avez obtenue au premier essai pour chaque exercice que vous avez fait.

Puis, réessayez et donnez une note à votre plus beau résultat. Souvenez-vous de ces notes et comparez-les dans votre prochaine séance.

Si, par exemple : je donne une note de 1 à la première fois que je demande à mon cheval de faire des déplacements latéraux et je termine la séance avec une note de 5 et mon cheval mâchouille.

Je m’attends à commencer la séance d’après avec une notre de 4,5 et à finir sur un 7.

Si je me retrouver à commencer à 1, c’est que mon cheval n’a pas compris ou qu’il n’est pas dans un esprit d’apprentissage. J’ai probablement simplement déplacé son corps sans sa compréhension.

Puis, bien sûr, ça prend un peu d’expérience pour savoir quel est le niveau de qualité suffisant pour pouvoir passer aux étapes suivantes sans problème.

Le cheval n’a pas besoin de faire chaque exercice à la perfection - il doit avoir compris l’exercice. Et c’est ce que l’expérience vous apprendra.

Expérience - Quel est le niveau de qualité suffisant

Pour quelques exercices, j’exige la perfection - par exemple, tous les exercices que je fais au débourrage qui développent la confiance.

Je veux que mes chevaux aient confiance en moi, en mes outils et objets à 100 %, avant la première monte.

Mais avec d’autres exercices, je peux me satisfaire d’un 7.

Par exemple, les transitions trot-galop sur le cercle. Je me contente d’une transition montante et une descendante après une demande légère.

Ou si j’apprends à un cheval à céder sous une pression constante, je suis contente si le cheval répond immédiatement (à un moment dans la séance) à une petite phase et me donne 2 pas.

Je n’ai pas encore besoin d’en avoir 10.

Voici ma jument Salima lors de notre tout premier galop en selle. Comment pouvez-vous faire en sorte que des étapes comme celle-ci se passent sans stress ?

Viser les bonnes réponses initiales

Je n’ai pas besoin de la perfection pour passer à l’étape suivante. Je sais que mon cheval a compris, si sa réponse initiale après ma question est immédiate, positive et légère.

Je veux avoir une bonne réponse initiale et me contenter de peu, puis progresser dessus. Je récolte les bonnes réponses initiales.

Même si vous n’obtenez une bonne réponse initiale qu’après 5 répétitions, ce n’est pas grave. Ce sera après 2 répétitions à la séance suivante.

Une fois que mon cheval me donne constamment de bonnes réponses initiales,  je peux demander pour plus de pas/de foulées/de précision.

Une bonne réponse initiale est lorsqu’à la première demande, mon cheval semble dire “Oui, je sais ce que tu veux dire, laisse-moi te montrer à quel point je suis intelligent.”.

Prenons par exemple l’exercice “Déplacement latéral au dessus d'une barre au sol”.

Lorsque vous demandez ceci pour la première fois à votre cheval, il peut être très lourd, essayer de partir en avant ou même de reculer.

Il ne montre pas une bonne réponse initiale. Vous arrivez peut-être à obtenir un bon pas au bout d’un moment et vous vous arrêtez là-dessus.

Après quelques répétitions, votre cheval commence à comprendre.

La cession vient de plus en plus tôt jusqu’à ce que votre cheval cède immédiatement et légèrement, dès que vous lui faites une légère demande.

C’est ce que j’appelle une bonne réponse initiale. 

Soyez prêt à régler les problèmes dès qu’ils apparaissent!

Il y a toujours un risque que soudainement, ça ne “marche plus” si vous passez à l’étape suivante. Soyez prêt à tout mettre sur pause et à régler l’ingrédient “cassé” immédiatement.

Puis, revenez sur l’exercice de base.

Par exemple, vous travaillez sur la direction avec votre jeune cheval - mais il ne va pas vraiment en avant.

Votre bouton “marche” est cassé. Ça n’aidera pas si vous continuer de travailler sur la direction, vous devenez revenir à l’étape précédente et régler votre mise en avant.

C’est une démarche tout à fait normale.

La qualité n’est pas permanente, vous devez être prêt à rétablir la qualité nécessaire quand quelque chose ne va plus.

Conclusion:

J’espère avoir pu vous aider à comprendre un peu mieux lorsqu’un exercice est suffisamment bien réussi.

Apprenez à lire votre cheval et viser les bonnes premières fois.

Soyez discipliné et évaluez chaque exercice mentalement pour que vous puissiez garder des traces de vos progrès.

Voilà pourquoi j’ai inclus une fiche des progrès dans l’e-book 14 Préparations pour un Débourrage dans le respect et sans mors.

Et dernièrement, soyez prêt à revenir en arrière et à régler les ingrédients cassés.

 

 

Plus d'articles sur l'Education du Cheval