Education du Poulain - Comment Instaurer des Limites à Votre Poulain [Diaporama]

Est ce que cela vous semble familier ?

“Quand il était petit et si mignon... Il venait nous voir pour se faire gratter. Nous avons fait de notre mieux pour qu’il nous fasse confiance et qu’il n’ait pas peur de nous. Mais maintenant il nous mord, il joue trop fort et il nous envoie les fesses quand on essaie de le corriger. Il se cabre quand on essaie de le mener. Quand a-t-il changé et pourquoi si soudainement ? Il y a seulement deux mois, il était toujours si petit et mignon…”

C’est un scénario qui semble être récurrent : tout se passe bien tant que les poulains sont petits et innocents. Mais plus ils grandissent physiquement, et plus leur assurance et leur besoin de jeux augmentent. Ce qui peut tourner à notre désavantage si nous n’instaurons pas de limites.

La grande question est donc : comment faire pour que notre poulain n’ait pas peur de nous et que nous ne finissions pas frustrés ? Comment créer une relation joyeuse, respectueuse et naturelle ?

Prendre Exemple sur la Jument Meneuse

La première fois que j’ai pu observer une vraie jument meneuse avec des poulains qui n’étaient pas les siens, j’ai eu une révélation. Les poulains essayaient parfois de mordre et de botter les autres chevaux, mais elle, jamais.

Elle avait cette incroyable présence, elle n’avait aucun besoin de s’affirmer physiquement. Même si je savais qu’elle le ferait si nécessaire.  Je l’ai vu faire plusieurs fois avec des chevaux adultes. Elle était calme, souveraine, et sûre d’elle-même. Elle savait exactement la façon dont elle aimerait que les poulains se comportent autour d’elle.

La mère met un Point d’Honneur sur la Politesse

Ma deuxième observation a été quand ma jument Mazirah a eu son poulain. Au cours des premières semaines, Mazirah était plutôt tolérante avec Maserati. Elle ne disait pas grand-chose s’il lui fonçait dedans ou s’il lui envoyait les pieds accidentellement.

Quand Maserati a grandi, elle a commencé à devenir plus stricte avec lui, surtout quand il tétait. Il devait être très poli, autrement elle lui mordait les fesses. S’il était très brusque, elle irait même jusqu’à le botter. Il a donc appris à dire s’il te plait et merci.

Mazirah n’a jamais été agressive ou méchante avec Maserati, mais elle faisait passer le message avec la fermeté requise. Elle n’a jamais perdu son tempérament quand elle devait se répéter encore et encore. La façon dont elle le corrigeait est aussi intéressante à retenir : avant d’agir physiquement, elle prévenait toujours avec un ordre vocal!

/3

Si nous regardons la nature, il semble que nous devons adopter trois points :

1. Savoir ce que l’on veut, avec une présence calme, mais pleine d’assurance
2. Avoir une attitude ferme, mais amicale lorsque nous devons appliquer les règles
3. Donner un avertissement vocal avant de corriger physiquement

Comment développer sa  “présence naturelle” et son assurance ?

Tout d’abord, vous devez clarifier les règles sociales que vous aimeriez que votre poulain respecte lorsqu’il est avec vous. Ne laissez personne vous dire quoi permettre à votre poulain ou quoi lui interdire. Libérez-vous de l’opinion des autres et des “tu devrais”, “tu ne devrais pas”. Ces règles doivent vraiment venir de vous - vous devez en être convaincu.

Puis, écoutez vos sentiments : qu’est-ce qui vous semble juste ? Quel comportement de votre poulain vous fait vous sentir irrité et insécure ? Dès que vous êtes ennuyé ou légèrement insécure, il y a une limite à placer.

Garder en tête la façon dont vous aimeriez que votre cheval se comporte une fois adulte. Si vous lui permettez de vous mordre les poches pour avoir sa récompense aujourd’hui, il le fera d’autant plus quand il sera grand. Certaines choses paraissent très mignonnes tant qu’il ne pèse que 100-200kg, mais peuvent devenir très dangereuses si vous les imaginez avec 300kg de plus.

Faites une liste

Cette liste sera différente pour chacun d’entre vous, parce que vous êtes tous uniques. Prenez un stylo et faites votre propre liste. En guise d’exemple, elle peut ressembler à ça :

1. Ne me mords pas et ne me pince pas
2. Ne me pousse pas et ne t’appuie pas sur moi
3. Ne viens pas me (ou les humains en général) voir avec les oreilles en arrière
4. Je ne suis pas ton copain de jeux, alors n’essaie pas de faire des jeux de poulains avec moi
5. Ne te cabre pas si je suis près de toi
6. Ne me montre pas tes fesses et ne pense même pas à m’envoyer les pieds !

/5

La plupart du temps faire une telle liste vous aide beaucoup à clarifier vos propres limites. Ce qui améliore immédiatement votre temps de réaction lorsque vous devez les appliquer.

Gardez à l’esprit que tout le monde est différent, avec des opinions différentes. Alors il se peut que votre liste de règles soit différente de celle des autres. Assurez-vous d’être bien en accord avec ce que vous écrivez - vous l’appliquerez beaucoup plus facilement.

Il n’y a rien de pire qu’un règlement qui change sans arrêt et avec lequel on ne sait jamais à quoi s’attendre. Encore plus pour un cheval dont vous aimeriez gagner la confiance et le respect en tant que leader.

Comment faire pour être ferme, mais amicale en même temps ?

Un problème courant est d’être soit trop doux pour être efficace, soit d’agir par colère ou par frustration. Le poulain devient alors soit envahissant soit peureux.

/3

Rappelez-vous de ceci :

1. C’est un cheval, il vit dans l’instant présent. Il réagit sur le moment, pas parce qu’il y a pensé toute la nuit. Alors, ne le prenez pas personnel.

2. Les limites créent de la sécurité et donnent un cadre dans lequel votre poulain se sent bien. Elles sont même nécessaires pour que votre cheval se sente vraiment sécurisé. Imaginez de ne pas savoir ce que vous avez le droit de faire ou pas. Au plus tôt quelqu’un vous fera savoir clairement quelles sont les règles, au plus tôt vous vous sentirez en sécurité. Alors, aidez votre cheval à se sentir mieux le plus tôt possible.

3. Les chevaux n’ont peur de vous que si vous les corrigez en étant émotionnel. Ou si vous continuez d’être émotif après coup. Lorsque vous êtes émotionnel, votre temps de réaction et votre intensité sont rarement appropriés.

Pourquoi devenons-nous si émotifs avec les limites ?

Qu’est-ce qui nous fait sentir si mal avec nous même ? Je crois que nous commençons à devenir émotionnels à partir du moment ou nous ne sommes plus sûrs de nous. Lorsque nous pensons que nous ne faisons pas bien les choses ou que nous agissons contre nos valeurs. Lorsque nous arrêtons d’être nous même. La frustration commence là où la connaissance s’arrête. Prenez une minute pour y penser…

Donner un Avertissement Vocal avant de Corriger Physiquement

Oui, il arrive parfois que nous devions devenir physiques avec nos chevaux - même avec nos poulains. Si une telle situation apparaît, faites une faveur à votre poulain et prévenez-le avec un avertissement vocal environ une seconde avant d’agir. Cela lui donne une chance de changer d’avis et de ne pas continuer sur sa lancée.

Utilisez toujours le même mot et la même intonation. Un “hey”, “non”, ou “tss” bien sec fait généralement l’affaire. Choisissez un mot qui vous vient naturellement. Vous ne voulez pas chercher le bon mot au moment ou vous en avez besoin. Ces moments ont tendance à sortir de nulle part, ils ne vous laissent pas beaucoup de temps pour réfléchir !

Le Timing est crucial:

Vous devez donner l’avertissement au moment où vous voyez que votre poulain est sur le point de franchir une limite - pas quand il l’a déjà fait ! Si votre poulain continue même après avoir entendu l’avertissement vocal, vous utilisez le physique de façon à ce que votre poulain comprenne. Je m’ajuste à l’intensité de l'action du poulain : grande action - grande conséquence, petite action - petite conséquence.

Comment corriger ?

Bien sûr, ça dépend toujours de la situation. Prenons l’exemple le plus courant : mordre et pousser.

Vous pouvez faire une barrière de votre corps

en levant vos bras rapidement et bloquer le nez de votre petit gangster.

/3

Vous pouvez le faire reculer en lui appuyant sur le nez.

/6

Vous pouvez pousser son avant-main et son nez loin de vous.

Mettez une main sur le nez du poulain, et l’autre sur son épaule et poussez avec détermination.

/8

Vous pouvez secouer vos coudes de bas en haut,

comme une poule qui danse, pour déterminer votre espace personnel.

/5

N’oubliez pas de redevenir amical tout de suite après ! Les corrections perdent alors leur excitation et sont acceptées facilement.

Conclusion

Instaurer des limites avec nos poulains est essentiel pour une relation homme-cheval saine. Mettez les choses au clair avec votre bout d’chou, il vous en remerciera. Commencez par créer de la clarté avec vous-même et souvenez-vous : rien n’est pire que de ne pas savoir ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. Vous serez tous les deux capables d’apprécier votre temps ensemble encore plus !

 Articles recommandés