Chevaux difficiles - Zayin 2 : Améliorer sa Conscience Corporelle

Gabi Neurohr chevaux difficiles - un anglo arabe bai à la longe avec la corde en huit

Zayin et moi commençons à devenir amis. Il a fait des progrès énormes dans la confiance qu’il m’accorde, confiance dans le fait qu’il est capable de faire ce que je lui demande. J’ai commencé à traiter ses problèmes avec la sangle et la charge émotionnelle qui y est liée, en utilisant la corde nouée en 8. Elle l’a aussi aidé à se détendre physiquement et à s’équilibrer.

Durant la semaine j’ai eu 5 séances complètes avec Zayin. Il s’améliore beaucoup en termes de qualité de connexion et de confiance qu’il commence à m’accorder. Il y a des moments où je commence à percevoir le cheval bon et doux qui est à la recherche d’un lien sûr.

Lundi et mardi j’ai conduit les deux chevaux en même temps dans le manège couvert et ils ont pu trotter et galoper en liberté de manière contrôlée et avec des changements de direction avant de commencer le vrai travail.

Comme Tadjik était présent j’ai pu travailler sur les difficultés de Zayin avec la sangle et le fait d’être sellé. Dès que je m’approchais de son flanc, et ne serait ce qu’avec une corde dans la main il s’éloignait. J’ai donc bougé avec lui jusqu’à ce qu’il s’arrête et regarde la corde dans ma main.

Après quelques répétitions il s’est mis à s’arrêter pour me regarder chaque fois que je faisais quelque chose vers son flanc, comme le toucher, le seller ou serrer la sangle.

Cela me dit qu’il commence à s’impliquer mentalement dans le processus, qu’il essaie de comprendre. A partir de ce moment là il a été beaucoup plus ok avec tout.

La corde en 8

J’ai remarqué que toutes les sangles ont tendance à glisser vers l’arrière chez lui, donc vers son flanc, ce qui peut être une source d’inconfort et provoquer ses mécanismes de défense. J’ai donc décidé de jouer avec la corde en 8. Pour cela je prends une corde de 7m avec anneau et je l’installe en 8 autour de son encolure et de son arrière main.

J’ai déjà utilisé cette technique avec succès avec des chevaux ayant des problèmes de confiance et de sanglage.

De désensibiliser les flancs et l’arrière main - en augmentant son niveau de confiance et d’acceptation du toucher dans cette zone.D’améliorer son schéma corporel - Linda Tellington Jones utilise une technique similaire pour aider des chevaux ayant des problèmes de coordination.

La réaction de Zayin a été intéressante à observer. Il ne s’est pas tout de suite mis à faire des sauts de mouton ou à ruer comme dans une attaque de peur cerveau droit. Il a marché et trotté plusieurs cercles assez calmement avant de ruer, mais comme peut ruer un cheval ennuyé par une mouche.

Il s’est mis à faire des sauts de mouton plus vigoureux quand il y avait beaucoup de distractions extérieures. Je lui ai accordé beaucoup de mini pauses, même quand l’acceptation ou la détente n’étaient pas totales, juste pour l’assurer qu’il se débrouille bien et que tout est en ordre. Cela l’a beaucoup aidé. A la fin de la première séance il était capable de prendre le galop à droite et à gauche sans devenir émotif.

Le second effet positif a été qu’il s’est mis à utiliser son arrière main de manière beaucoup plus droite et qu’il s’est porté de manière plus équilibrée.

Une de nos séances a eu lieu dans la carrière extérieure, avec la corde en 8. Il y avait de nombreuses distractions, du passage de voitures, de poneys, des chevaux courant dans un pré voisin, des allées et venues de personnes. Tout ça était plus qu’il ne pouvait supporter et il s’est beaucoup mis en mode “saut de mouton”.

En fin de compte la séance a tout de même été positive parce qu’elle m’a donné l’occasion de travailler sur sa capacité à se calmer et à se détendre après avoir été très émotif. Il a terminé la séance en étant capable de galoper de manière détendue et connectée et de passer les cavalettis au trot en s’étirant bien.

Diaporama avec descriptions détaillés ci-dessous

/11

Vendredi il a eu droit à un nouvel équipement: un surfaix combiné à un collier de chasse et une corde faisant le tour de son arrière main. Donc en plus de la corde en 8 il lui fallait gérer la sangle. J’ai vérifié s’il serait disposé à sauter avec un tel équipement. Je l’ai bien préparé en passant les cavalettis au trot pour qu’il s’habitue au mouvement des cordes.

Ensuite j’ai préparé un petit saut avec une barre d’appel pour l’aider à trouver le rythme, et je lui ai demandé de l’aborder au trot. Il s’est un peu précipité la première fois, mais n’a ni rué ni fait de saut de mouton. Je l’ai beaucoup félicité, même si cela n’avait pas été parfait, pour lui faire sentir qu’il avait réussi.

Après quelques répétitions il était capable de sauter dans les deux sens au galop, en étant détendu, en continuant à galoper et en sautant de nouveau. Il avait une expression toute fière et je peux dire qu’il était totalement impliqué mentalement et émotionnellement.

Je garde dans un coin de ma tête une petite liste de points me permettant de vérifier ses progrès au niveau émotionnel:

  • Combien de temps arrive-t-il à garder ses pieds immobiles lors d’une pause?
  • Doit il frotter sa tête très fort contre moi pendant les pauses?
  • Avec quelle facilité revient il mentalement quand il a décroché ou qu’il a été distrait par quelque chose?
  • Parvient il à rester immobile durant le pansage?
  • Après combien d’essais arrive-t-il à galoper sans poussée d’émotion?
  • Combien de temps dure la poussée d’adrénaline quand il s’excite?

Je ne suis pas dans l’attente qu’il ne sursaute pas, qu’il ne devienne pas émotif ou qu’il cesse de frotter sa tête contre moi. Je prends juste note des petites améliorations. C’est ce qui compte. Qu’il soit moins longtemps émotionnel, qu’il se connecte plus vite, qu’il frotte moins violemment sa tête, qu’il bouge un peu moins ses pieds pendant le pansage.

Si j’essayais de l’empêcher de devenir émotif, je le priverais de l’occasion d’apprendre à se calmer et à chercher le contact avec l’humain comme source de sécurité. Ce que je souhaite, c’est que chaque fois qu’il s’inquiète de quelque chose, il se tourne vers moi pour voir ce que j’en pense et qu’ensuite il fasse confiance à mon jugement.

 

Articles recommandés