Tadjik - semaine 3

J’ai commencé à l’équiper complètement dans la zone de pansage, ce que je ne fais en général pas avec les jeunes chevaux avant qu’il aient complètement accepté la selle et la sangle. Il a prouvé qu”il était ok avec tout, il prend même le mors comme un champion. De fait, j’ai du mal à l’en tenir éloigné une fois qu’il a entendu le cliquetis du mors. Il reste parfaitement immobile pendant le pansage et à même cessé de vouloir vider la boite contenant les brosses

Suivre une sensation

Durant cette semaine je l’ai surtout amené à chercher la sensation de la corde er à la suivre pendant tous les exercices. Je trouve que cela est important et utile pour tous les chevaux. Mon objectif est que le cheval maintienne la sensation que j’ai dans la main tout le temps et à toutes les allures. J’évalue cela par rapport au poids que je sens et si il m’est possible de tenir la corde avec la main ouverte sans qu’elle glisse. Le cheval ne doit pas faire se tendre la corde, mais il ne doit pas non plus lui faire faire un “ventre” qui touche le sol. Je veux que le cheval cherche la sensation de ma main et que ma main puisse sentir la tête du cheval.

Tadjik s’est beaucoup amélioré sur ce point, j’ai utilisé le pattern du trèfle à 4 feuilles au sol pour cela. Dans ce pattern il doit rester très attentif afin de savoir où aller et je peux poursuivre jusqu’à ce que je sente et voie une différence chez lui. La plupart des chevaux vont commencer à étirer leur ligne du dessus et à bouger de manière plus équilibrée et souple une fois qu’ils ont compris le concept de cet exercice.

 

Vous pouvez cliquer sur les photos pour accéder aux descriptifs des images et laisser un commentaire!

/11

 

Jouer avec l’équilibre

Tadjik s’est beaucoup amélioré dans le travail sur cavalettis et il a fallu que je fasse preuve de créativité pour rendre la chose plus intéressante pour son cerveau malin. Je lui ai donc demandé de partir au galop juste après les cavalettis, et de repasser au trot juste avant. C’est un défi pour sa réactivité et pour son équilibre. Bien sûr je le laisse contourner les cavalettis si il est trop en déséquilibre pour éviter qu’il trébuche dessus. Ce petit exercice peut permettre aux chevaux de développer plusieurs compétences:

  • La réactivité et la coordination dans les transitions
  • L’équilibre sur le cercle
  • La souplesse et la coordination

Et devinez quoi, Tadjik a compris le pattern en une seule séance et a été capable de le réaliser à la quasi perfection dès la deuxième. Pour un jeune cheval comme lui, il est assez impressionnant qu’il arrive ainsi à garder équilibre et coordination pendant les transitions et sur les cavalettis. 

Vendredi était jour d’obstacles et il m’impressionne toujours autant. Sa technique s’améliore par rapport à la semaine dernière. Il calcule mieux son saut, se précipite moins et bascule mieux. Et il est un sauteur enthousiaste!

Simulations avec le mors

A la fin de chaque séance j’ai commencé à introduire des exercices simples pour l’habituer au mors. Je lui demande des flexions latérales et de marcher en cercle en gardant un contact très léger sur les deux rênes - sans le monter bien sur. Au début il activait beaucoup la bouche, mais une fois qu’il a compris comment céder et que je n’allais pas lui tirer sur la bouche, il est devenu très tranquille. Chaque jour je fais 10 minutes de ces exercices. Mon objectif est de lui faire comprendre différentes fonctions de rênes et que je peux diriger ses pieds avec.

{rfbcomment}width_of_fbcomment_box{end-rfbcomment}