Tadjik – Semaine 2

Tadjik a fait 4 séances cette semaine. Comme il vient tout juste d’avoir 3 ans, je veille à ne pas le surmener et je lui donne des jours de repos à intervalles réguliers. 2 jours de travail suivis d’un jour de repos semble être une formule qui lui convient bien. Bien sûr il bouge aussi pendant son jour de repos, soit en liberté dans la carrière soit au pré avec Zayin. Et il a un grand paddock derrière son box ou il peut aller et venir à sa guise.

Jouer avec Tadjik est un réel plaisir.

Tout semble facile pour lui, il se connecte à la personne au bout de la corde le plus normalement du monde. Je fais en sorte que les séances avec lui soient légères, avec quelques grains de travail physique ici et là pour pimenter la chose sans qu’il ne se sente contraint dans trop de discipline. Au début de chaque séance j’essaie d’installer l’habitude de marcher calmement mais avec un bon niveau d’activité avant de commencer à trotter. Comme il est très joueur cela lui a d’abord été difficile, mais une fois qu’il a compris, cela le rend d’un calme très agréable.

A chaque séance je lui mets le tapis de monte à cru pour l’habituer à la sangle, et en fin de séance la bride. Il les accepte vraiment bien, il en avait déjà l’expérience avant d’arriver ici. Avec les jeunes chevaux l’essentiel est d’installer des habitudes, une routine et d’arriver à leur faire aimer leur travail.

Pendant nos séances je veille à ce qu’il se mette en avant et à ce qu’il me permette de diriger son nez et ses pieds. Il aime beaucoup galoper de lui même, mais parfois quand je le lui demande il fouaille de la queue et répond de manière brouillonne. Il y a donc du travail à ce niveau là. Même chose avec les changements de direction. Il les fait mais pas avec une attitude de “oui Madame, bien Madame”. Si je veux le monter plus tard, je peux imaginer qu’il pourrait résister aux demande de galop et discuter la direction. Mon objectif est donc de mettre les deux choses bien en place avant de le monter.

 

Vous pouvez cliquer sur les photos pour accéder aux descriptifs des images et laisser un commentaire!

/11

 

Tadjik travaille sur les cavalettis à chaque séance.

Il n’a pas encore l’expérience de Zayin et doit parfois faire du tri dans ses jambes lors du premier essai. On dirait alors qu’il a des pattes d’araignée. Il est naturellement athlétique, et c’est fascinant à voir. Il bouge par le dos, engage ses postérieurs et permet à l’énergie de passer par son dos et son encolure. Dans le travail au trot je me centre sur le le maintien d’un bon rythme, actif mais assez détendu dans le corps, avec l’encolure étirée vers l’avant et vers le bas. Au début il a le droit de s’étirer jusqu’au sol, mais plus tard je lui demande de positionner son nez à hauteur de l’articulation de son épaule. Cela lui permet de garder un meilleur équilibre et de mieux activer les muscles de son encolure et de son dos.

Vendredi était jour d’obstacles,

et j’ai commencé à lui présenter des obstacles pour qu’il fasse de la gymnastique. J’ai commencé avec un obstacle de 50cm devant lequel j’avais placé une barre de rythme. La première étape a consisté à assurer qu’il passait l’obstacle avec rectitude et un bon rythme, et qu’il continue à galoper après le passage de l’obstacle. Il a réussi après deux essais, et je suis donc montée à 80cm. Tout cela était très facile pour lui et complètement dans ses capacités. Son style est encore assez marrant, il saute parfois comme une grenouille. C’est incroyable de voir un cheval avec un tel talent naturel, qui réussit toujours à mettre ses pieds en ordre même quand il fait des erreurs de jugement sur la distance. Nous avons terminé la séance avec un saut génial, qu’il a approché et quitté avec le bon galop, pour lequel il a super bien évalué la distance, et qu’il a sauté avec la bonne technique et la bonne bascule. Quel bon cheval!

Les points importants pour lui: qu’il s’amuse au travail, qu’il soit d’accord avec moi et qu’il se développe physiquement afin de pouvoir être monté.

 

{rfbcomment}width_of_fbcomment_box{end-rfbcomment}